Le mouvement anti-blocage des facs fait un bide

©2006 20 minutes

— 

Le « collectif antiblocage » de Bordeaux-I a rencontré un maigre succès hier matin, lors de sa première mobilisation. Seule une vingtaine d'étudiants ont participé au rassemblement, destiné à « faire valoir le droit de tous à étudier ». « Pour nous, le blocage est une atteinte à nos libertés d'expression et d'action », a souligné David, membre du collectif. Pour lui, « c'est un mode d'action injuste, pour les étudiants défavorisés notamment ». Avec les autres membres du collectif, qui se veut indépendant de tout mouvement politique ou syndical, il entend désormais veiller au bon « déroulement du vote » prévu demain, qui décidera du renouvellement ou non du blocage de Bordeaux-I. Deux jeunes ont par ailleurs été interpellés pour « outrage et rébellion contre agent de l'Etat » à la mi-journée, en marge d'une manifestation lycéenne. Comme vendredi, une centaine de lycéens de la rive droite ont tenté de traverser le pont de Pierre pour rejoindre les lycées du centre-ville.

Sophie d'Ambra

Manif anti-CPE aujourd'hui,  à 11 h 30, allées de Tourny.