Polémique autour des primaires du PS

— 

La fédération socialiste de Gironde ne décolère pas. Elle accuse la majorité municipale UMP de Bordeaux de bloquer le bon déroulement des primaires du parti prévues les 9 et 16 octobre prochains. Alors que la fédération a estimé à 27 le nombre de bureaux de votes nécessaires pour la tenue des élections, seuls 11 salles sont attribuées à l'heure actuelle selon elle. De plus, le délai retenu par le PS pour identifier ces bureaux de vote expire aujourd'hui.
Alain Juppé s'est saisi du dossier et a rétorqué que « la dernière proposition, adressée le mardi 28 juin, comprend la mise à disposition de 20 salles ou sites qui permettent de couvrir le territoire des 8 cantons bordelais » Il a ajouté, tout en appelant la fédération socialiste à davantage de souplesse, que « les services municipaux étudient encore à ce jour toutes les possibilités de mise à disposition de 27 sites demandés par le PS pour ces élections ». Les primaires se préparent donc dans un climat tendu en Gironde.E. P.