« Pour moi, c'est retour à la case départ »

— 

Depuis trois ans, elle partageait le quotidien de l'école maternelle Condorcet, à Lormont. Quatre jours par semaine, elle répondait au téléphone, prenait rendez-vous avec les nouveaux inscrits, actualisait les listes de classes, les dossiers d''élèves, gérait le stock de la bibliothèque... Mais désormais, c'est Pôle Emploi qui l'attend. Christine Capdevielle, 54 ans, fait partie des 250 Emplois de vie scolaire qui ne seront pas reconduits à la rentrée prochaine en Gironde. « Pour moi, c'est retour à la case départ », lâche cette jeune senior d'une voix blanche. Evelyne Camin, directrice de l'école, est scandalisée : « Elle effectuait un travail administratif précieux et je pouvais ainsi me consacrer aux parents et au projet pédagogique.Je vais devoir me remettre au travail à la maison le soir », déplore-t-elle.M. G.