Lapouyade : priorité aux déchets girondins

©2006 20 minutes

— 

Le centre d'enfouissement des déchets de Lapouyade freiné dans son élan. Francis Idrac, le préfet de région a signé, hier, un arrêté limitant la capacité du centre de Lapouyade, au coeur d'une polémique. L'an dernier, l'autorisation préfectorale d'élever la capacité de stockage des déchets de 250 000 à 430 000 tonnes avait déplu aux écologistes. Cette autorisation permettait à Soval/Onyx, la société chargée du centre, de compenser des fermetures de sites sur le département, et lui donnait la possibilité – depuis le 1er février – de traiter une partie des déchets du Pays Basque.

Pour apaiser les tensions, le préfet a rappelé hier que les déchets girondins étaient prioritaires. Le stockage des déchets des voisins devra être dégressif sur cinq ans, le temps pour les régions concernées de créer leurs propres centres. Sur cette période, le site de Lapouyade pourra consacrer 4 % de sa capacité d'accueil aux déchets non girondins. La société Onyx, « surprise » de cette position, s'interroge sur son impact sur les engagements pris l'an dernier auprès du Pays-Basque. Orianne Dupont