Le financement arrive en gare

— 

La LGV coûtera près d'1,5 Md€.
La LGV coûtera près d'1,5 Md€. — J.-P. VINCENT / 20 Minutes

On y est presque... Treize des seize collectivités territoriales d'Aquitaine concernées par la future ligne à grande vitesse (LGV) entre Tours et Bordeaux ont signé vendredi la convention de financement des trois « branches » de la LGV Sud-Europe Atlantique (Tours-Bordeaux, Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse). Trois départements manquent encore à l'appel : les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. Les trois assemblées ne délibèreront que fin avril. Le préfet d'Aquitaine, Dominique Schmitt, qui s'était donné comme objectif de boucler le financement de la LGV SEA à son arrivée, il y a deux ans, est très optimiste : « Ces départements ont eu des réponses précises à leurs demandes de la part du gouvernement et j'ai très confiance dans les délibérations qu'ils vont prendre », a-t-il déclaré.
La contribution totale des collectivités d'Aquitaine tourne autour des 842 M€, sur les 1,476 Mds€ financés par les cinq régions Midi-Pyrénées (280 M€), Poitou-Charentes (257 M€), Limousin (52 M€) et Centre (44 M€).M. G.