A Vérac, les Fonderies du Bélier courbent l’échine

© 20 minutes

— 

Un nouveau plan social pourrait entraîner la suppression d’environ 190 emplois en 2006 aux Fonderies du Bélier. Le sujet a été évoqué en fin de semaine dernière lors d’un comité d’entreprise extraordinaire organisé à Vérac, après l’annonce des mauvais résultats du groupe en 2005. Les Fonderies, qui fabriquent des pièces pour l’automobile, ont enregistré une perte de 2,8 millions d’euros au premier semestre. Comme Ford à Blanquefort, elles pâtissent de la mauvaise santé du marché de l’automobile (voir page 3), mais aussi de la hausse du prix de l’aluminium. Le site, qui emploie actuellement 450 salariés, avait déjà enregistré le départ de 86 personnes à l’automne dernier à l’issue d’un premier plan social. Ces suppressions d’emplois seraient un nouveau coup dur pour l’entreprise, un des poids lourds de l’économie du Libournais, mais qui n’a cessé de s’affaiblir depuis dix ans. Des réunions avec les syndicats devraient être organisées rapidement. S. L.