Une escale fin prête pour les 10 ans

— 

Un vendredi plus fréquenté, des auteurs qui montent sur scène et même un début de festival « off ». Hier soir, à la clôture de l'Escale du livre de Bordeaux, les organisateurs affichaient une belle sérénité. « On ne sait pas encore si on a dépassé les 40 000 visiteurs de l'an dernier », admet Laurent Flutto, directeur de la manifestation, « mais la curiosité et la gourmandise du public étaient réelles ». « Le débat sur le malaise de la démocratie, vendredi, a fait salle comble alors qu'il faisait 25 degrés dehors ! », s'étonne le directeur. Autre réussite : les lectures musicales, dansées ou théâtralisées, moments de créations partagées entre auteurs (Marie NDiaye, François Bégaudeau, Olivier Adam…), danseurs, plasticiens et musiciens. « Pour nous, les écrivains ne sont pas que des vendeurs de livres. Ils montent sur les planches et s'expriment », se réjouit Laurent Flutto. Des « afters » improvisés ont même prolongé l'escale, après la fermeture des stands. L'édition 2012, qui marquera les 10 ans de la manifestation, s'annonce déjà comme un grand rendez-vous.M. G.