... mais de plus en plus prisée par les particuliers

© 20 minutes

— 

En toute illégalité, certains particuliers ont déjà adopté le principe de l’huile-carburant. En Gironde, l’association Ole Olea en regroupe environ quatre-vingts. Depuis un an, elle explique aux automobilistes intéressés comment passer à l’huile. Elle a aussi mis en place un système de collecte d’huile de friture usagée auprès de restaurateurs locaux, que ses adhérents filtrent pour leur propre usage. Enfin, elle travaille à mieux faire connaître les huiles, tout en tachant de rester discrète, puisque la pratique est illégale. Son président et fondateur, Gilles Daney, insiste sur la nécessité d’un véritable engagement citoyen de la part de ses adhérents. « Rouler à l’huile est plus contraignant qu’un carburant classique. On ne fait pas ça juste pour économiser un peu d’argent. Cela doit faire partie d’une démarche globale qui intègre les notions de respect de l’environnement et de relocalisation de l’économie. » S. L. Rens. : www.oleoleafree.fr