L’huile se répand dans les moteurs

© 20 minutes

— 

« On sait bien qu’on se met hors-la-loi, mais c’est un beau combat. » Denis Jaunié est chargé de mission au Sictom du Langonnais. Ce syndicat, chargé de la collecte des déchets de 37 communes, s’apprête à devenir la première collectivité girondine à utiliser de l’huile végétale comme carburant. Elle suit l’exemple de la communauté de communes du Villeneuvois, dans le Lot-et-Garonne, qui fut la première à faire ce choix à l’automne 2005. En toute illégalité, puisque l’Etat français ne tolère l’huile-carburant que dans le cadre d’un usage agricole . Comme elle, le Sictom du Langonnais a pourtant décidé d’équiper une dizaine de véhicules afin qu’ils puissent rouler à l’huile de tournesol ou de colza. « La hausse du prix du pétrole pèse sur notre budget, explique Denis Jaunié. Nous avons écrit plusieurs fois aux ministères pour demander le droit de rouler au carburant détaxé, sans succès. » Le syndicat a donc signé un contrat de partenariat avec l’Institut français des huiles, qui va se concrétiser dans les semaines à venir. Quelques véhicules serviront d’abord de test en roulant avec 30 % d’huile dans leur réservoir. Si le résultat est satisfaisant, la démarche pourrait être étendue. « C’est une solution de proximité, qui peut offrir des débouchés aux agriculteurs du coin, poursuit Denis Jaunié. Mais nous devons lutter contre les lobbies pétroliers, l’Etat et les industriels. Si on ne provoque pas un peu les choses, il ne se passera rien. » Pas très loin de là, le pays du Haut-Entre-deux-mers a réalisé une étude poussée sur les moyens de réduire sa facture énergétique. L’huile végétale y apparaît comme l’une des réponses sérieusement envisageables. Sophie Lemaire

les chiffres 22 centimes d’euros par litre. C’est l’économie réalisée par le Sictom du Langonnais grâce à l’achat d’huile végétale au lieu de gasoil. Soit une économie d’environ 90 000 e par an si tous ses véhicules roulaient à 100 % à l’huile. 150 000 litres d’huiles végétales devraient être utilisés par le Sictom la première année. 600 litres d’huile brute. C’est en moyenne la production d’un hectare de tournesol en agriculture biologique. 80 centimes d’euros. Prix moyen d’un litre d’huile de colza en supermarché.