« Choquée par certains points de son discours »

— 

Jocelyne dirige un Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) à Bordeaux. Présente hier dans la salle, elle a réagi aux propos du Président. Si elle salue son « implication » dans le plan Alzheimer, elle avoue avoir été « choquée par certains points de son discours ». L'annonce d'une possible revalorisation des tarifs des médecins généralistes, pour des consultations « longue durée » auprès de malades d'Alzheimer, lui paraît injuste. « Le personnel des Ehpad travaille à leurs côtés en permanence. Pourquoi ne pas revaloriser les salaires ? interroge-t-elle. Par manque de moyens, les conditions de travail sont très difficiles pour les aides-soignants. Dès qu'ils en ont l'occasion, ils partent travailler dans des structures pour personnes handicapées. »M.G.