Une rentréesur fondde polémique

— 

Suite aux incidents du 26 décembre sur l'axe Strasbourg-Nice, le président de la SNCF a mis l'accent sur l'amélioration de la situation sur douze lignes. « L'Aquitaine n'en fait pas partie, mais il y a des choses à faire... », a annoncé le directeur régional, Pierre Boutier, lors de sa conférence de presse de rentrée. Il a souligné la « crise de croissance du TGV et des TER », rappelant que la part de marché du TGV face à l'avion sur l'axe Bordeaux-Paris était de 67% en 2010, contre 65% en 2009. Au chapitre des grands chantiers : l'arrivée d'autres opérateurs sur le réseau, la remise en état des infrastructures, avec notamment un milliard de travaux sur l'axe Tours Bordeaux (hors LGV) – ce qui, selon le directeur régional, ne « permettra pas de maintenir les 3 heures de trajet entre Paris et Bordeaux... » Et enfin, la réfection de la gare de Bordeaux Saint-Jean, qui devrait s'achever en juin prochain. Une étude de 1,3 million d'euros sur son devenir en 2016 sera également lancée.e.b.