Un service « quasi normal »

Marion Guillot

— 

Les plus grosses perturbations sont à attendre avant 6 heures du matin.
Les plus grosses perturbations sont à attendre avant 6 heures du matin. — J.-P. VINCENT / 20 MINUTES

Les trams et les bus devraient circuler à 80 % aujourd'hui. Les plus grosses perturbations sont à prévoir avant 6 h du matin, en raison d'une grève de 58 minutes à la prise de service, mot d'ordre lancé par l'intersyndicale. 160 agents ont annoncé leur participation à cette action. La sanction devrait cependant être beaucoup moins sévère pour les usagers qui, depuis vendredi matin, doivent faire face à une grève quasi totale des transports en commun. Hier, seule la ligne C du tram (une rame toutes les 10 à 15 minutes) et quatre lignes de bus étaient en service.

Le sous-effectif en cause
Une réunion tripartite doit se tenir demain, à la CUB, en présence des élus, de la direction de Keolis et des syndicats, pour tenter de résoudre la crise. Il sera question des conditions de travail qui, selon les syndicats, se sont dégradées depuis la mise en service du nouveau réseau de bus par Keolis, en février. Eric Hugon, délégué CFDT et porte-parole de l'intersyndicale du réseau TBC (SNTU, CFDT, CFE-CGC, CGT, CFTC, FO), compte sur le soutien des élus. « Ils verront si Keolis respecte ou non le contrat de délégation ». Faute de personnel suffisant, les agents se plaignent d'accumuler les heures supplémentaires. « 46 000 journées de repos à prendre » se seraient accumulées, selon la CFDT.

effectifs

Malgré 150 recrutements cette année, « il manque encore une centaine d'embauches pour que les agents puissent poser leurs jours de repos », indique Eric Hugon, de l'intersyndicale.