Les avocats bordelaismettent la pression

Marion Guillot

— 

La réforme est prévue pour juillet 2011.
La réforme est prévue pour juillet 2011. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Une semaine d'action qui risque d'alourdir un peu plus la chaîne judiciaire. Mercredi, le barreau de Bordeaux s'associera à la journée nationale de mobilisation contre le projet de réforme de la garde à vue, un texte attendu pour juillet 2011. Objectif : faire en sorte que le gouvernement respecte les exigences européennes.

Grève des audiences mercredi
Quatre grandes actions sont prévues cette semaine, à commencer par une grève générale de toutes les audiences, mercredi. Les avocats vont également demander la suspension des commissions d'office et des désignations au titre de l'aide juridictionnelle, toute la semaine. Ils plaideront pour le renvoi de toutes les affaires appelées au cours de la semaine en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (le fameux « plaider-coupable »). Pour informer le grand public, le barreau organisera aussi un « café juridique » consacré à la garde à vue, au Café de la Comédie (52 cours du Chapeau-Rouge). Actuellement, une personne gardée à vue en France peut rester 24 heures sans voir son avocat. Une spécificité décriée par la profession, qui souhaite aussi avoir accès au dossier du gardé à vue avant de rencontrer celui-ci. Les avocats plaident enfin pour le droit au silence, peu respecté en France.M.G.