« il n'y a pas de citoyens de seconde zone »

— 

Depuis deux ans, les couples de Barsac, petite commune de 2 200 habitants, et ceux des villes voisines peuvent célébrer leur pacs à la mairie. Fait unique dans la région. La mesure a même été officialisée cet été puisqu'une délibération a été votée à l'unanimité par le conseil municipal. C'est à la demande d'un couple que le maire PS Philippe Meynard s'est décidé. « Ce n'est pas un acte militant, précise-t-il, le pacs doit être considéré comme un acte civil de base ».
Jusqu'à ce jour, quatre couples, avec leurs témoins et familles, ont bénéficié d'une véritable cérémonie. Comme pour un mariage. Selon le maire, la loi reconnaît les couples pacsés et il n'y a donc aucune raison de leur refuser l'accès à la mairie , « il n'y a pas de citoyens de seconde zone », précise-t-il.O. D.