David Breton, passionné de poker mais prudent

— 

« J'ai découvert le poker avec des copains qui avaient monté un club à Saint-Aubin-du-Médoc. Aujourd'hui, j'en suis le président et nous avons 90 adhérents. » A 34 ans, David Breton, responsable commercial dans l'informatique, est « accro » mais garde la tête froide : « J'ai un travail, une femme et deux enfants. Je sais m'arrêter et je ne joue jamais dans les salles de machines à sous, où les gens perdent beaucoup. » Ce joueur préfère les casinos qui proposent des tournois avec des mises d'entrée peu élevées, de l'ordre de 50  €.
Pour lui, « pas question de jouer dans les établissements qui essorent leurs clients avec des parties sans limites ! » Si David Breton joue aussi en ligne, il reste prudent : « Sur la toile, vous êtes seul face à une machine. La banqueroute est facile. »