ford ne lâche pas son site de Blanquefort

— 

« Ils ont enlevé la date de 2011 », confie un délégué syndical à l'AFP. A l'issue d'une réunion, vendredi, entre des représentants de l'intersyndicale de First Aquitaine Industries (FAI) et Ford Europe, à Cologne (Allemagne), l'entreprise s'est engagée oralement à soutenir FAI jusqu'à ce qu'une solution pérenne soit trouvée pour l'usine et le maintien des 1 600 emplois. Le site de Blanquefort arrêtera tout de même la fabrication de boîtes de vitesse automatiques pour Ford en décembre 2011, comme prévu. Mais le constructeur automobile va fournir « une assistance, aussi bien avec du personnel de Ford qu'avec une activité de conseil et de support » dans la recherche de nouveaux développements pour FAI. Il est cependant hors de question de racheter le site, comme le souhaitaient les syndicats. Il s'agit tout de même d'une bataille remportée - pour la seconde fois depuis le rachat du site l'an dernier - par les salariés qui ont obligé Ford à revenir autour de la table.Avec AFP