Les tarifs des Primeurs s'envolent

— 

La campagne des primeurs, cette vente de vins en avant-première pour les grandes appellations du Bordelais, s'achève sur des montants records. Les œnologues prédisant tous un millésime 2009 exceptionnel, les prix des grands crus se sont envolés pour atteindre 1000 euros la bouteille pour des vins comme Château Yquem ou Cheval Blanc. Un tarif qui dépasse largement celui d'un tonneau de 900 litres de Bordeaux qui atteint péniblement les 650 euros. Pour les petits viticulteurs qui représentent la majorité de la profession dans le Bordelais, « c'est l'arrogance des grands vins face à la déprime des petits. » Les 300 propriétés bordelaises qui participent à la grand-messe des Primeurs bénéficient en plus du prestige de leurs noms, d'une demande qui explose avec les marchés émergents comme la Chine. Une poussée qui entraîne des tarifs extravagants en augmentation de 50 % par rapport à 2005 qui était jusqu'à présent le millésime le plus cher.