A l'ENM, le juge reste une femme

©2006 20 minutes

— 

La promotion 2006 de l'Ecole nationale de la magistrature (ENM) a prêté serment hier en présence du garde des Sceaux, Pascal Clément

Ils sont 250 cette année à commencer leur scolarité dans le contexte difficile de l'affaire Outreau (lire également page 12)

La plupart d'entre eux sont issus du premier concours (89,6 %)

Les autres venant de l'administration publique (7,6 %) ou du privé (2,80 %)

La particularité de cette année est l'augmentation du nombre de femmes

Elles sont 197 (78,8 %) pour 53 hommes

En 2005, elles représentaient moins de 73 %

Selon l'école, le profil de l'auditeur-type reste très proche de celui des promotions précédentes

Il s'agit d'une femme de 25 ans, issue du premier concours 2005, titulaire d'un diplôme de troisième cycle, qui s'est préparée au concours à l'institut d'Etudes judiciaires (IEJ) de l'Université de Paris-II

Mais on remarque que l'IEJ de Bordeaux reste tout de même prédominant en province puisque 25 étudiants s'y sont préparés, contre 15 à Lyon ou 14 à Toulouse

Orianne Dupont