Le pouvoir d'achat au coeur du cortège

©2006 20 minutes

— 

Bravant hier matin un froid plutôt vif à Bordeaux, près de 5 000 personnes, de source policière et syndicale, sont descendues dans les rues de la ville

Il s'agissait de défendre les salaires et le pouvoir d'achat des actifs comme des retraités

Répondant à l'appel lancé par les principaux syndicats de la fonction publique, les manifestants ont été rejoints par des lycéens et des étudiants qui étaient venus réclamer « le retrait du CPE »

Quelques étudiants de Staps ont fait entendre leur voix pour demander à nouveau l'augmentation des postes ouverts au concours 2006 de professeur d'éducation physique

Plus largement, tous étaient venus dire « non à la précarité »

mobilisation Le rectorat de Bordeaux a fait état hier d'un taux de grévistes de 24,65 %, en majorité dans le premier degré. A la SNCF, à peine 2,87% des agents étaient mobilisés. A la Poste, 9 %, ce qui n'a pas provoqué de perturbations.