Cenon : levée de boucliers contre la perte d'une classe

©2006 20 minutes

— 

« Non à toute fermeture de classe sur la commune ! » Les présidents des groupes socialiste, communiste et vert de Cenon, Jean-François Egron, Max Guichard et Marie-Christine Boutheau, ont manifesté hier leur opposition à la décision de l'Education nationale de fermer une classe de l'école élémentaire René-Cassagne, à la rentrée 2006-2007

Cette mesure est justifiée par l'anticipation d'une baisse de ses effectifs de 14 élèves (220 contre 234 aujourd'hui)

« Le ministère raisonne à courte vue, a estimé Max Guichard (PC) : la construction de centaines de logements va amener des dizaines de familles supplémentaires sur les quartiers du Haut-Cenon

Pour la rentrée 2007, on prévoit 50 nouveaux enfants à scolariser

» Or, rouvrir une classe fermée ne se fait pas du jour au lendemain

Le quota de 25 élèves par classe imposé aux ZEP pourrait être franchi à René-Cassagne, et passer à plus de 26

La décision doit être entérinée lundi

Stéphane Moreale