20 Minutes : Actualités et infos en direct
INFO « 20 MINUTES »Un an de retard dans la livraison des bus de la ligne Bordeaux-Saint-Aubin

Bordeaux : Il y aura finalement plus d’un an de retard dans la livraison des bus électriques de la future ligne express

INFO « 20 MINUTES »La ligne de bus express Bordeaux-Saint-Aubin devrait bien ouvrir au printemps 2024, mais… sans les bus électriques qui sont censés l’équiper
Les bus électriques ultra-modernes du constructeur néerlendais VDL Bus & Coach, seront livrés avec un an de retard.
Les bus électriques ultra-modernes du constructeur néerlendais VDL Bus & Coach, seront livrés avec un an de retard. - VDL Bus & Coach / 20 Minutes
Mickaël Bosredon

Mickaël Bosredon

L'essentiel

  • Bordeaux Métropole confirme ce jeudi que le constructeur néerlandais des bus électriques qui vont équiper la future ligne de bus express entre Bordeaux et Saint-Aubin, accuse finalement un an de retard dans la livraison des 36 bus de la ligne.
  • Un coup dur pour ce projet, qui sera au printemps 2024 la première des sept lignes de bus express qui doivent être aménagées sur le territoire métropolitain dans les prochaines années.
  • Cette ligne de 21 km fonctionnera donc dans un premier temps uniquement avec des bus classiques.

La tuile. 20 Minutes a eu la confirmation ce jeudi, que la première ligne de bus express de Bordeaux Métropole, entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc, ouvrira au printemps 2024… sans les bus électriques de dernière génération censés l’équiper. Le constructeur, le néerlandais VDL Bus & Coach, à qui une commande de 36 bus a été passée, a en effet annoncé courant octobre aux élus métropolitains qu’il affichait plus d’un an de retard dans la livraison du matériel.

Image de synthèse du futur bus express au niveau de la gare Saint-Jean à Bordeaux.
Image de synthèse du futur bus express au niveau de la gare Saint-Jean à Bordeaux. - Axyz

« Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, a exigé de rencontrer la direction du constructeur VDL bus & coach suite à l’annonce d’un nouveau retard de la livraison de ses bus électriques de plus d’une année dorénavant », annonce Bordeaux Métropole ce jeudi. Une réunion a eu lieu le 30 novembre, au cours de laquelle la métropole a exigé de pouvoir bénéficier « de prototypes permettant de réaliser les essais nécessaires à la qualification du matériel et de la ligne. »

Le retard de livraison est donc bien plus conséquent, que ce que le constructeur avait annoncé dans un premier temps. Pour mémoire, les premiers éléments devaient initialement être livrés en octobre 2023. Puis le constructeur avait annoncé un premier retard, en raison d’aléas techniques. Clément Rossignol-Puech, vice-président de Bordeaux Métropole en charge des stratégies des mobilités, expliquait ainsi le 14 octobre dernier à 20 Minutes que « quelques bus électriques seraient livrés pour l’ouverture de la ligne (…) et l’ensemble de la flotte électrique, d’ici à novembre 2024, en plusieurs phases. » La livraison n’interviendra donc finalement qu’à partir du printemps 2025. Au mieux.

Bordeaux Métropole souhaite que VDL « résolve au plus vite ses problèmes de production »

L’ouverture de la ligne au printemps 2024 se fera donc uniquement avec des bus classiques. « Bordeaux Métropole a décidé d’exploiter la ligne sans attendre et dès la fin des travaux au printemps 2024 avec des bus existants, et des fréquences optimisées au regard du matériel roulant utilisé. » Les voyageurs devront patienter pour profiter de ces bus ultramodernes, équipés de wifi, et capables d’effectuer les 21 km du parcours, sans avoir à recharger en cours de route, grâce à un système de batteries de grande capacité extra-plates, en partie implantées dans le plancher, et un système de charge rapide à chaque extrémité de la ligne.

« Bordeaux Métropole prend acte de ce retard et souhaite que VDL résolve au plus vite ses problèmes de production afin d’honorer cette commande de 38,4 millions d’euros. Le lancement de la première ligne de bus express est crucial, ce nouveau mode de transport alliant rapidité, fréquence et confort est un maillon essentiel du schéma des mobilités voté en septembre 2021. »

Une ligne de bus à 50 % en site propre

Cette ligne de bus express, qui circulera à 50 % en site propre entre la gare Saint-Jean et Saint-Aubin, desservira les communes de Bordeaux, Mérignac, Eysines, Le Haillan, Saint-Médard-en-Jalles, Le Taillan-Médoc et Saint-Aubin-de-Médoc. Elle vise une fréquentation de 50.000 voyageurs par jour.

Ce contretemps constitue un couac de plus pour ce projet à 154,6 millions d’euros (avec les infrastructures), qui avait déjà dû essuyer le recours d’une association bordelaise, Bordeaux à cœur. « Afin de sensibiliser les usagers et de tester le véhicule sur la ligne, Bordeaux Métropole a demandé au constructeur néerlandais de livrer dans les plus brefs délais un véhicule de démonstration. Cela devrait être possible à la fin du premier semestre 2024 » annonce encore la collectivité.

Bordeaux Métropole a voté la création de sept lignes de bus express en tout pour les prochaines années.

Sujets liés