Monter dans le bus pour pas un sou

Stéphanie Lacaze

— 

La ville compte doubler la fréquentation des bus avec la gratuité.
La ville compte doubler la fréquentation des bus avec la gratuité. — C.Blumberg / 20 Minutes

Le 1er septembre prochain, les bus de la ville de Libourne seront gratuits pour tous les usagers. Une décision récemment validée en conseil municipal qui a plusieurs objectifs. « Nous voulons d'abord inciter les gens à prendre les transports en commun, souligne Catherine Bernadeau, l'adjointe au maire en charge des politiques publiques. Mais c'est aussi une mesure sociale pour permettre à tous les habitants de se déplacer. »

Pas de gratuité au sein de la CUB
Cette petite révolution est entièrement financée par le versement transports, une taxe que payent les entreprises. La Commune a négocié ferme avec l'opérateur de service public Véolia pour y parvenir. L'idée d'appliquer les mêmes recettes au réseau de transports de l'agglomération bordelaise paraît séduisante. Mais elle est inapplicable pour les dirigeants de la CUB, car cette mesure coûterait plus de 40 millions d'euros. Le groupe communiste, qui réclame cette gratuité estime qu'elle n'est « pas irréaliste ». Pour Michel Olivier, vice-président (PC) en charge des transports, « la part des usagers ne représente que 30 % du budget du réseau. En faisant quelques efforts, on pourrait proposer la gratuité. » Pour cela, il faudrait que le nombre de voyageurs reste constant, ce qui paraît peu vraisemblable.