Les méthodes du cours saint-projet étudiées de près

— 

La rentrée des classes risque d'être animée ce matin au cours Saint-Projet. L'école catholique de la rue d'Ornano, dont il est question dans l'enquête diffusée la semaine dernière dans l'émission « Les Infiltrés » (France 2), pourrait être inquiétée par la justice.

Enquête préliminaire
Après les réactions politiques, religieuses et associatives qui se sont succédé tout au long de la semaine, le parquet de Bordeaux a annoncé avoir ouvert « une enquête préliminaire » à la suite de la diffusion « dans le cadre de l'émission “Les Infiltrés” du reportage intitulé “A l'extrême droite du père”, révélateur d'agissements susceptibles d'incriminations pénales ». En cause, les propos antisémites tenus par des élèves lors de la récréation et ceux, quelque peu révisionnistes, d'un professeur d'histoire en plein cours. Selon le rectorat, qui avait récemment contrôlé l'établissement, la justice et le préfet pourraient décider de sa fermeture.
De son côté, l'école porte plainte contre France 2. En effet, selon le journal Sud-Ouest, l'association estime que les paroles reproduites ont été sorties de leur contexte. « L'image donnée par France 2 est une tromperie », déclare Thomas Rivière, le président de l'association qui gère l'école, dans une interview parue vendredi dans Sud-Ouest.