Gironde : A’Rieka, le prof qui enseigne les maths avec du rap, enchaîne les performances

EDUCATION Antoine Carrier, alias A’Rieka, vient notamment de sortir un clip avec ses élèves de sixième du collège de Blanquefort sur le muséum de Bordeaux

Mickaël Bosredon
Antoine Carrier, prof de maths au collège Dupaty à Blanquefort (Gironde), enseigne les maths grâce au rap.
Antoine Carrier, prof de maths au collège Dupaty à Blanquefort (Gironde), enseigne les maths grâce au rap. — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Antoine Carrier s’est fait connaître l’année dernière, en tournant des clips de rap pour enseigner les mathématiques à ses élèves de collège.
  • Depuis la rentrée, ce prof de maths du collège Dupaty à Blanquefort, près de Bordeaux, est sollicité de toutes parts pour mener de nouveaux projets.
  • Il prépare notamment, avec des élèves du collège, un clip autour de la thématique « génération angoissée. »

Il n’arrête plus… Antoine Carrier alias A’Rieka, ce prof de collège de Blanquefort (Gironde) qui a fait le buzz l'année dernière avec ses cours de maths en rap, croule sous les sollicitations et enchaîne les projets depuis la rentrée. Dernier en date : le tournage d’un clip pour le muséum de Bordeaux, ce qui lui a permis de sortir du champ des mathématiques pour rapper sur la science et la nature.



« Le muséum m’a contacté au début de l’été, pour que j’écrive une chanson autour de l’établissement, raconte-t-il. Dès qu’elle a été prête, j’ai organisé une sortie avec mes sixièmes pour tourner le clip sur place. C’était un peu une journée trois-en-un, car comme nous étions au début de l’année scolaire, elle a servi d’intégration pour les élèves, ça a aussi été une journée découverte du muséum, et enfin l’apprentissage du tournage d’un clip. Je leur ai montré qu’il fallait plein d’images pour arriver à 1’30 de clip, qu’il fallait faire des playback… Que du positif, quoi. »

Deuxième saison des Rapémathiques

Parallèlement, Antoine Carrier a aussi un projet « avec le collège de Carbon-Blanc pour le mois de janvier, et avec l’école primaire de Parempuyre. J’ai eu pas mal d’autres demandes mais je ne peux pas dire oui à tout le monde, sinon je ne m’en sortirai pas. » D'autant plus qu’A’Rieka poursuit ses rapémathiques dans son établissement, le collège Dupaty, avec ses deux classes de sixième et ses deux classes de troisième. « J’ai tourné la deuxième saison, que je commence à mettre en ligne tous les mercredis », dit-il. On retrouve sur sa chaîne youtube, ses cours sur les fractions ou le théorème de pythagore qu'il a mis en chansons.

Antoine Carrier anime également un atelier rap au sein même de son collège. L’année dernière, cela avait été l’occasion de tourner un clip avec ses élèves sur le thème du harcèlement. « On l’a envoyé à plusieurs établissements scolaires lors de la journée contre le harcèlement, et cela a été l’occasion d’un débat avec mes élèves. Cette année, on va faire quelque chose autour du thème de la génération angoissée. Ce sont les élèves qui ont eu cette idée, alors que l’on parlait d’écologie, du Covid, de pas mal de sujets qui les touchent… On s’est dit que ce serait pas mal de regrouper tout cela dans une chanson. »

A’Rieka mène aussi parallèlement ses propres projets musicaux, avec un EP qui doit sortir le 19 janvier, comprenant cinq titres.