Bordeaux : Les efforts de la ville pour un Noël sous le signe de la sobriété énergétique

Fêtes de fin d’année La mairie écologiste de Bordeaux entend concilier illuminations et économies d’énergie

Elsa Provenzano
Le marché de Noël des allées de Tourny est inauguré à Bordeaux ce vendredi 25 novembre à 19h.
Le marché de Noël des allées de Tourny est inauguré à Bordeaux ce vendredi 25 novembre à 19h. — eldemir
  • La ville de Bordeaux détaille ses efforts en matière d’économies d’énergie dans le cadre de l’organisation des fêtes de fin d’année.
  • La période des illuminations a été réduite à trois semaines contre cinq les années précédentes.
  • L’odyssée lumineuse, organisée au Parc Bordelais, annonce aussi qu’elle va produire sa propre électricité sur le site.

A un mois pile de Noël, la ville de Bordeaux, dirigée par le maire écologiste Pierre Hurmic, a mis en avant ses initiatives pour limiter les dépenses d’énergie et les factures associées. Crise énergétique oblige, les collectivités tentent de maîtriser leurs budgets sans gâcher les fêtes. Cette année, la période d’allumage des illuminations bordelaises est réduite à trois semaines contre cinq en 2021 : du 9 décembre au 2 janvier. Et elles seront éteintes à 1h du matin.

Le fameux sapin de verre, qui avait suscité des réactions assez mitigées lors de sa première installation en 2021, trônera place Pey-Berland pendant la même période restreinte que les illuminations. Cette création locale du designer Arnaud Lapierre est « composée de panneaux en verre fabriqués à la main et d’acier recyclé, est une vision artistique, durable et sobre du sapin de Noël, avec un faible impact carbone », tient à rappeler la ville.

L’Odyssée lumineuse autonome en électricité

Pour illuminer la ville, 750 décors de lumière composés de LED sur 120 sites sont en train d’être installés sur 120 sites. Ils représentent une consommation d’environ 5,500 kWh en totalité à Bordeaux soit, malgré la hausse du prix du kWh, 1.600 euros d’électricité pour trois semaines, soit 400 euros de moins qu’en 2021 grâce à la réduction de la durée d’éclairage. Les dispositifs antérieurs à 2020 (date de l’élection de Pierre Hurmic) consommaient 5.000 euros d’électricité. Ces décors sont aussi fabriqués à partir d’une matière biosourcée recyclable, qui permet de se passer du plastique.

Jusqu’au 2 janvier, l’Odyssée lumineuse proposée par la société 1001lumieres de la famille Bouglione est de retour au Parc Bordelais. Cette nouvelle édition autour de 30 tableaux thématiques met en scène des animaux et de leurs légendes. Ils prennent vie à la nuit tombée, grâce à 400 lanternes lumineuses géantes fabriquées en France, en soie recyclée. L’événement produira toute l’électricité dont il a besoin sur place, sans solliciter le réseau public, grâce aux recours à la biomasse, à 14 panneaux photovoltaïques et à deux générateurs alimentés par de l’huile de friture.