La voiture comme transport en commun

Orianne Dupont

— 

Autocool compte 21 stations sur la CUB.
Autocool compte 21 stations sur la CUB. — P; saura / 20 minutes.

La voiture, un transport en commun comme les autres. C'est ce que cherche à développer la CUB avec Autocool, société qui loue des véhicules en autopartage à Bordeaux, Bègles, Talence, Mérignac et Cenon. « L'autopartage est complémentaire des autres modes de transport. D'ailleurs les gens qui passent à l'autopartage se mettent également à l'intermodalité », souligne Clément Rossignol, vice-président à la CUB.

Des routes saturées dans vingt ans
La CUB – qui participe déjà au capital d'Autocool – réfléchit actuellement à intégrer l'autopartage dans le système de transports de l'agglomération, en créant une carte de transports combinant tous les modes de déplacement. « Il faut réfléchir à des solutions, souligne l'élu, car dans vingt ans, les routes seront saturées et les places de parking insuffisantes. » Une aubaine pour la société, selon laquelle, « une voiture autopartagée, c'est huit voitures de moins sur la chaussée ». Depuis sa création, en 2001, Autocool a fait du chemin. La société compte aujourd'hui 27 voitures pour 21 stations et 400 contrats. « 95% de nos adhérents n'ont plus de voiture et ont en commun une culture urbaine forte, indique Nicolas Guenro, responsable de la société. Maintenant, nous visons le remplacement de la deuxième voiture et les familles en mettant des sièges auto et des rehausseurs à disposition. »