la gauche réunie a tout à gagner

Orianne dupont

— 

Rousset reprend sa place, Darcos reste l'éternel second, Lassalle donne au MoDem son meilleur score en France et se qualifie pour le deuxième tour. En revanche, Europe Ecologie n'a pas fait mouche et Jacques Colombier (FN) voit son score de 2004 baisser (8,27 % contre 11,45 % à l'époque). Du côté des petites listes, seul l'avocat bordelais Gérard Boulanger (Front de gauche) dépasse la barre des 5 % (5,95 %).

Rassemblement au second tour
Pour le second tour, le report des voix ne fait pas de mystère : Alain Rousset a encore de la marge et il dit croire « au rassemblement avec ses alliés naturels », qui semble exclure le MoDem. A l'inverse, Xavier Darcos a déjà épuisé toutes ses ressources et « accueille à bras ouverts » les électeurs de Lassalle. Tous les deux ont tenu à remobiliser les troupes pour faire reculer l'abstention, qui fausse la donne. Les votants ont en effet respecté leurs intentions de vote des derniers jours. Si 73 % des électeurs d'extrême gauche ne comptaient pas se déplacer, « seuls » 34 % des personnes qui votent socialiste préféraient rester chez eux. Mais si Alain Rousset enregistre un bon score, rappelons tout de même qu'un Aquitain sur deux ne s'est pas déplacé. On ne peut donc pas parler d'un raz-de-marée en faveur du président sortant. Du côté d'Europe Ecologie, le choix de Monique de Marco comme candidate semble ne pas avoir convaincu les électeurs. Même si la tête de liste est présente sur le terrain depuis plusieurs années, Marie Bové – elle avait été un temps pressentie pour représenter la région, mais n'avait pas fait l'unanimité parmi les militants – aurait peut-être profité de la notoriété de son nom. Si les Aquitains n'ont pas été conquis par son discours purement écologique, les citadins semblent y avoir été plus sensibles : 13,4 % des Bordelais ont voté pour elle, tout comme 10,81 % des Mérignacais.Source : Préfecture de la région AquitaineEstimations hier à 23 h Les résultats du 1er tour