L'identité nationale agite Bordeaux

— 

Appels au boycott, pétition, manifestation... La réunion de clôture du débat sur l'identité nationale en Gironde, prévue ce soir à 18 h, à l'Athénée municipal de Bordeaux, s'annonce mouvementée. Alors que le maire UMP Alain Juppé a lui-même remis en question l'opportunité d'un tel débat et indiqué qu'il n'y assisterait pas, de nombreux partis de gauche et associations montent au créneau depuis la semaine dernière. La fédération socialiste du département, qui appelle au boycott, accuse la majorité présidentielle d'avoir lancé « un débat hypocrite et non sans arrière-pensées électoralistes [...] à quelques mois des élections régionales ». La fédération girondine du PCF demande l'annulation du débat et la suppression du ministère de l'Identité nationale, au nom des valeurs républicaines. Même exigence du côté de SOS Racisme, qui lance une pétition en Gironde. Un rassemblement conduit par l'union syndicale Solidaires 33 est prévu à 18 h, Place Saint-Christoly, « afin que ce débat cesse ». W

M. G.