En Prison pour avoir mordu un gendarme

— 

Un an de prison dont six mois avec sursis. C'est la peine à laquelle un Bordelais de 35 ans, atteint du VIH/sida et du virus de l'hépatite C, a été condamné lundi dans la soirée, après avoir mordu un gendarme à une cheville et griffé un autre à une main. Samedi soir, suite à une altercation avec sa compagne, l'homme « sous l'emprise de stupéfiants » selon son avocate Me Sandrine Joineau-Dumail, « faisait des dérapages sur le parking de sa résidence » avant de renverser sa belle-soeur en la blessant légèrement. C'est au moment où les gendarmes, alertés par l'attroupement, l'ont menotté que ce dernier s'en est violemment pris aux militaires. Même si l'avocate a précisé que « le risque de contamination aux deux virus est faible », les gendarmes devront passer des tests de dépistage pendant six mois. Jugé en comparution immédiate à Bordeaux, le chauffard a vu également son permis annulé avec interdiction de le repasser avant six mois. W

A. F.