Bordeaux fait tomber les obstacles

Orianne Dupont

— 

« Les personnes en fauteuil se déplacent beaucoup plus », se réjouit Joël Solari. Conseiller municipal chargé des politiques en faveur des personnes en situation de handicap et lui-même en fauteuil roulant, il était hier à une réunion sur l'accessibilité des bâtiments publics. Et pourtant, aucune de ces constructions n'est accessible à 100 %.

Un diagnostic sur les 360 bâtiments de la ville est en cours et les travaux devraient être effectués d'ici à 2015. Il s'agit de respecter la loi du 11 février 2005, qui impose une accessibilité à toutes les personnes à mobilité réduite, quel que soit leur handicap. « On n'y arrivera pas, avoue Joël Solari. Et les travaux vont dépasser les prévisions budgétaires nationales qui s'élèvent à 15 milliards d'euros. » En attendant, Bordeaux et son agglo font tout de même des efforts.

G

Transports « Le tramway a favorisé la déambulation des personnes à mobilité réduite », précise l'élu. Pour preuve, le service Mobibus chargé de leur transport connaît une baisse des demandes, tendance qui s'inverse pour les personnes âgées. Le point noir reste le TGV où une seule place pour les personnes handicapées est prévue et ce, sans accès aux toilettes. La situation sera plus favorable avec l'arrivée de la LGV.

G

Lieux culturels Avoir accès aux musées est une des demandes les plus récurrentes des associations. Des travaux sont d'ailleurs prévus au Grand Théâtre ou au musée des Beaux-arts. Certains lieux sont partiellement accessibles comme la patinoire, mais « on veut que les personnes puissent y arriver seules », indique Joël Solari. Un pari compliqué pour la plupart carun certain nombre de monuments sont classés et du coup, les modifications ne peuvent se faire sans l'accord des bâtiments de France.

G

Sport Les fans de ballon rond sont pour l'heure mal lotis puisque, si 150 places leur sont réservées dans la fosse de Chaban-Delmas, elles ne sont pas abritées... Des travaux vont y remédier, impliquant la suppression de 600 places assises.

G

Tourisme C'est certainement le domaine où Bordeaux brille le plus. Trois itinéraires sont labellisés « Tourisme et handicap » (autour du Palais Gallien, dans le centre historique et dans le secteur du jardin botanique) et ce sera bientôt au tour des quais. Une table d'orientation en relief a également vu le jour en octobre place Jean-Moulin, deux autres vont être créées places du Palais et de la Comédie.

G

Voirie La Communauté urbaine de Bordeaux va voter le plan de mise en accessibilité de la voirie à la fin de l'année. Des travaux seront engagés par la suite et de nouvelles techniques devraient être développées. W