Bordeaux tient enfin une bonne raison de construire son stade

— 

Désignée hier par la Fédération française de football, Bordeaux fait désormais partie des douze villes susceptibles d'accueillir l'Euro 2016. La construction du grand stade - du « nouveau stade », préfère dire la mairie - est plus d'actualité que jamais. Alain Juppé se réjouit de cette nouvelle et a déclaré, hier, qu'il allait « travailler avec l'ensemble des collectivités pour réaliser le projet ». Il semble que l'enceinte, qui devrait voir le jour sur le site de la Jallère, dans le secteur de Bordeaux-Lac, se fera coûte que coûte. La mairie estime que le projet - dont le coût s'élève à 200 millions d'euros - est indispensable pour l'Euro et nécessaire à la ville, même si la France n'accueille pas la compétition en 2016. Le pays organisateur sera connu le 27 mai.

En attendant, l'inconnue majeure reste la participation financière de l'Etat. Bordeaux aura-t-elle comme cadeau de Noël les 50 millions d'euros demandés par Alain Juppé ? Verdict à la fin de l'année, au pied du sapin. W

O. D.