Avec Motion Twin, jouez plus pour gagner plus

— 

Le temps perdu au travail sur Internet, c'est eux. Logés sur un étage d'un immeuble du centre-ville de Bordeaux, dans une grande pièce décorée aussi bien de posters de mangas que de films, les treize jeunes salariés de Motion Twin travaillent à nous détourner de nos dossiers. Leur spécialité : les jeux en Flash sur navigateur Internet. « Et nous sommes bien loin d'avoir épuisé le sujet ! », s'enthousiasme Nicolas Cannasse, l'un des cofondateurs de cette société.

Motion Twin, fondée en 2001 par deux copains de lycée, Nicolas Cannasse et Benjamin Soulé, est, depuis 2006, une société coopérative de production. « Chacun d'entre nous a la même part dans la société, et lorsqu'on prend une décision, sur un nouveau jeu par exemple, on le fait ensemble. On va même plus loin puisque nous gagnons tous le même salaire », explique Nicolas Cannasse. Une égalité qui se voit. Pas de bureau opulent pour les anciens. Ici, on partage tout.

Motion Twin propose vingt et un sites indépendants. « Chacun possède une identité propre, que ce soit graphique ou au niveau du gameplay. Ils sont tous issus d'une envie de l'un d'entre nous », précise Nicolas Cannasse. Cela va du portail de mini-jeux, comme Café jeux, à « Skywar » (nommé révélation au dernier salon du jeu vidéo), jeu de stratégie se déroulant sur des îles flottant dans le ciel. Tous fonctionnent sur le même système : un nombre limité de parties gratuites pour commencer, puis du micropaiement pour jouer plus longtemps.

Motion Twin s'apprête enfin à sortir son premier jeu pour console portable : « Alphabounce », adaptation d'un de leur site réalisée par le studio bordelais Mad Monkey, rencontré par l'intermédiaire de Bordeaux Games. W

T. L.