L'antenne reste en place

— 

Cruelle déception pour les parents d'élèves de l'école de l'Assomption qui se battent depuis plusieurs semaines contre l'installation d'une antenne- relais sur les locaux de France 3, juste à côté du groupe scolaire. L'équipement devrait rester en place. « On nous dit que rien ne prouve que c'est dangereux mais personne ne peut garantir qu'il n'y a aucun danger, s'indigne Pascale Hotter. Il y a trois cents enfants à l'assomption, dont certains ont à peine 2 ans », poursuit cette mère d'élève. « On est vraiment dégoûtés, ajoute une autre maman, surtout que le dernier rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail est inquiétant, puisqu'il préconise la prudence vis-à-vis des ondes électromagnétiques. » Les parents d'élèves espéraient une intervention de Jean-Louis David, adjoint au maire, auprès d'Alain Juppé, mais celui-ci n'a, semble-t-il, pas été convaincu. Le premier édile de Bordeaux a rappelé qu'il avait consulté le conseil scientifique qui ne pouvait apporter aucune preuve de la dangerosité des antennes-relais. W

S. L.