enlèvement ou mise en scène ?

Orianne Dupont

— 

C'est dans ce quartier du Grand-Parc qu'une jeune femme dit avoirété enlevée samedi.
C'est dans ce quartier du Grand-Parc qu'une jeune femme dit avoirété enlevée samedi. — C. BLUMBERG / 20 MINUTES

Vraisemblablement un acte de désespoir qui fait un peu trop de bruit. Samedi, le plan Epervier, qui unit les forces de police et de gendarmerie dans les recherches, a été déclenché pour l'enlèvement d'une jeune femme de 21 ans. Mais selon la gendaremerie de Bordeaux, cet enlèvement pourrait être une mise en scène initiée par la jeune fille, elle-même, pour apitoyer et reconquérir son petit ami. La jeune femme est recueillie par des habitants de Marmande (Lot-et-Garonne), où elle vient d'être déposée. Ils disent avoir vu un homme descendre d'une voiture et sortir la jeune fille du coffre, ligotée, un sac-poubelle sur la tête et apparemment droguée. Elle dit avoir été kidnappée dans le quartier du Grand-Parc à Bordeaux, samedi en début d'après-midi.

Des riverains prennent la voiture en chasse, permettant aux forces de l'ordre de connaître le signalement de l'automobile et d'établir son trajet. En fin d'après-midi, les occupants de la voiture sont interpellés à Bouliac - près du domicile de la potentielle victime - et conduits au commissariat de Bordeaux, où ils auraient avoué la manigance. S'il s'avérait qu'il s'agit bel et bien d'un canular, la prétendue kidnappée risquerait des poursuites. Une information qui n'a pu être confirmée, hier, par le parquet. W