La Poste a mobilisé le département

— 

Une consultation fédératrice. Exactement 65 546 Girondins se sont déplacés cette semaine pour donner leur avis sur la réforme du changement de statut de La Poste. Le verdict est sans appel : 64 355 ont voté contre, 903 pour et 288 blanc. « En un an, nous avons recueilli 8 000 signatures sur notre pétition et là plus de 65 000 en une semaine, se réjouit Loïc Notais, coordinateur du comité départemental contre la privatisation de La Poste. Le président de la République ne pourra pas ignorer ce référendum. » Une consultation à tel point voulue que les six communes assignées par le préfet, vendredi, l'ont tout de même organisée, allant ainsi à l'encontre d'une décision judiciaire qui stipulait sa suspension. « Nous serons sur la place, les agents municipaux n'auront pas à intervenir, et pour ne pas utiliser les urnes officielles, nous avons même fabriqué une urne en carton... recyclable », a même déclaré à Sud Ouest Philippe Plisson, maire PS de Saint-Caprais-de-Blaye. W

O. D.