Les ostréiculteurs à l'attaque

Marion Guillot

— 

Les ostréiculteurs préparent les fêtes de fin d'année, décisives économiquement.
Les ostréiculteurs préparent les fêtes de fin d'année, décisives économiquement. — P. SAURA / 20 MINUTES

La crise ostréicole arcachonnaise franchit un nouveau cap. La section régionale conchylicole (SRC) et les dix maires du bassin d'Arcachon ont décidé d'attaquer en justice les arrêtés préfectoraux d'interdiction de vente et de commercialisation des huîtres, qui étranglent la profession depuis 2004. Dès la semaine prochaine, leurs avocats comptent déposer deux référés devant le tribunal administratif de Bordeaux. « Il ne faut pas lâcher la pression. Les maires et les ostréiculteurs sont prêts à tout pour obtenir la levée du test de la souris », explique le syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon (Siba) qui regroupe les dix communes du secteur. Car le scénario est connu, à chaque test positif, la vente des huîtres est interdite.

« L'incohérence du test de la souris est de plus en plus flagrante et les arrêtés occasionnent une perte de notoriété pour le bassin. Ils remettent en cause la qualité des eaux et sèment le doute dans les esprits », ajoute Jean-Charles Mauviau, directeur de la section régionale conchylicole. Et ce, alors que les fêtes de fin d'année, décisives dans leur activité, approchent. « On négocie plus facilement avec la grande distribution quand on est sûr de pouvoir vendre ses huîtres », précise-t-il. Le préfet de la Gironde, Dominique Schmitt, n'a pas souhaité commenter l'affaire. Il attend que l'action soit officiellement engagée. W