Un soleil girondin qui rapporte

Julie Millet

— 

Le parking du parc seraéquipé en 2010
Le parking du parc seraéquipé en 2010 — ALMESSIER

Bordeaux entend bien être la première de la classe, option écolo. Après les écoquartiers, la politique cyclable, voici les panneaux solaires. D'ici à la fin de l'année 2010, 92 000 m2 de panneaux photovoltaïques seront installés sur les 20 hectares du parking du Parc des expositions, à Bordeaux-Lac.

La société d'économie mixte, dont la ville est l'actionnaire principal, accorde un bail de 20 ans pour cet emplacement à EDF Energies Nouvelles contre une redevance annuelle équivalente à 1,3 million d'euros. EDF prend en charge la totalité du coût d'installation, soit 67 millions d'euros. Ce parking à énergie solaire pourrait en une année produire 14 GWh, comparable à la moitié de l'éclairage public de la ville ou à 1 700 tonnes de CO2 évitées par an. « C'est un projet considérable, je n'en connais pas d'une telle ampleur ailleurs en France » s'est félicité Alain Juppé, maire de Bordeaux.

« Mettre en place des panneaux solaires dans une ville historique comme la nôtre n'était pas facile », souligne le premier magistrat. Le quartier du Lac s'est ainsi imposé. Le parking du Parc des expositions, qui sera aussi celui d'un hypothétique Grand Stade, connaîtra une remodélisation générale. La collecte des eaux fluviales des ombrières est ainsi prévue. Comme la revalorisation du sol ou la mise en place de totems informatifs sur la production solaire.

Ce projet est salué par l'opposition. Les élus verts se sont ainsi félicités de cette initiative. « Nous encourageons évidemment les panneaux photovoltaïques », confie Pierre Hurmic, élu municipal Vert. S'ils se positionnent pour les panneaux sur les toitures, les Verts bordelais se sont exprimés contre les fermes photovoltaïques, sur des espaces ruraux et forestiers.

A ce sujet, l'agence locale pour l'énergie propose une série de conférences demain à la Technopôle de Bordeaux-Montesquieu, à Martillac. W