Un médecin complaisant mis en examen

— 

Une méthode apparemment bien rodée. Contre des sommes allant de 300 à 2 000 euros, un rabatteur conduisait des étrangers en situation irrégulière auprès d'un médecin bordelais, Jean-Michel Thomas, qui monnayait alors des certificats médicaux de complaisance, mentionnant des pathologies graves. Munis de ces documents, les sans-papiers étaient alors en mesure d'obtenir un titre de séjour provisoire. Selon les enquêteurs de la division criminelle de la police judiciaire de Bordeaux, au moins une soixantaine d'étrangers (turcs, bulgares, et albanais) auraient bénéficié de ce service durant un an. Le médecin a été mis en examen mercredi et écroué à la maison d'arrêt de Gradignan, a-t-on appris samedi. Il est également poursuivi pour avoir délivré des certificats de complaisance à des toxicomanes. Le rabatteur, Joran Suils, ex-gérant de discothèque et responsable de l'association Citoyen du Monde, a également été mis en examen et placé en détention provisoire à Angoulême. W