Les jeunes esturgeons font le grand saut dans l'estuaire

— 

En voie de disparition et protégé depuis plus de vingt ans, l'esturgeon d'Europe se réapproprie progressivement l'estuaire. Si, depuis 2007, des milliers d'alevins (élevés en bassin par l'institut de recherche Cemagref) sont relâchés chaque année, jeudi, ce sont des juvéniles qui vont prendre le large. « Ils sont plus grands, nous allons donc pouvoir les équiper pour suivre leur parcours, en espérant qu'ils reviennent dans dix à quinze ans », explique Marie-Françoise Bazerque, directrice adjointe de la direction régionale de l'environnement (Diren). Présent dans toute l'Europe il y a vingt ans, ce poisson se trouve aujourd'hui uniquement en Gironde. La Diren souhaite poursuivre ce plan pendant dix ou vingt ans - en fonction des financements - pour recréer une population capable de se reproduire seule dans l'estuaire. L'esturgeon y est la seule espèce de poisson à bénéficier aujourd'hui d'un plan de restauration, mais l'alose et l'anguille sont également protégés. W

O. D.