Dominique Bussereau toujours opposé au terminal méthanier

— 

Le secrétaire d'Etat aux Transports reste sourd aux protestations. Hier matin, sur l'antenne de France Bleu Gironde, Dominique Bussereau (UMP) a réaffirmé son opposition totale à l'implantation d'un terminal méthanier sur la commune du Verdon-sur-Mer, à la pointe du Médoc. Ce projet industriel n'aurait pas sa place, selon lui, dans l'environnement protégé de l'estuaire.

Porté par le groupe américano-néerlandais 4Gas, le terminal bénéficie pourtant de soutiens de poids en Gironde : le maire (UMP) de Bordeaux Alain Juppé, la députée (PS) Michèle Delaunay, le président de la chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux, Laurent Courbu, ainsi que la CGT et les représentants du Grand port maritime de Bordeaux. Moins catégorique, le président PS de la CUB, Vincent Feltesse, plaide néanmoins pour l'achèvement des études avant de trancher sur le dossier.

Le 24 juillet dernier, Dominique Bussereau avait annoncé son abandon pur et simple, dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Quelques jours plus tard, le directoire du Grand port maritime de Bordeaux avait été contraint de ne pas renouveler la convention de réservation du site, signée en 2006 avec 4Gas. Dominique Bussereau a assuré hier qu'il travaillerait au développement d'« autres projets » pour le port de Bordeaux. W

M. G.