Des vacanciers Français assez indécis

— 

Si le mois de juin s'est révélé positif pour les professionnels aquitains du tourisme (grâce à la fréquentation française), ces derniers ont des doutes sur la haute saison. Un tiers d'entre eux estiment que le niveau de réservation pour la haute saison n'est pas aussi bon que l'an passé. Une tendance à la baisse, surtout dans les grandes villes (alors qu'à Bordeaux, le mois de juin a été particulièrement fructueux avec Vinexpo) et sur le littoral où les réservations françaises sont bonnes, mais ne suffisent pas à compenser la baisse des réservations étrangères. Les professionnels sont 43 % à constater que les étrangers ne seront pas au rendez-vous, notamment dans les campings. Le mois de juin a confirmé ces craintes, surtout dans les Landes et le Pays Basque. Aucune explication n'est avancée. Cependant, rien n'est perdu car la situation peut vite changer. Un mois avant que les vacances ne commencent, un quart des Français se disaient indécis quant à leur lieu de vacances. W

O. D.