Des logements sociaux écolos

— 

Ce projet a valu un prix à la Saemcib, lors des journées de la rénovation urbaine à Bordeaux en juin. Les 49 logements sociaux « bioclimatiques », mis au point par l'agence d'architecture Richez-Associés et le bureau d'études Seme, seront très économes en énergie. Ces quatre bâtiments, de trois à quatre niveaux, verront le jour en mai 2010 au sud des Terres-Neuves. Leur coût, 5,5 millions d'euros, est raisonnable comparé aux performances énergétiques visées. « La consommation de chauffage devrait être divisée par cinq », indique Jérôme Panozzo, spécialiste de la haute qualité environnementale chez Seme. L'orientation sud des façades permettra de capter un maximum de chaleur, par l'intermédiaire de balcons vitrés, véritables « serres solaires ». Ils limiteront la consommation de chauffage en hiver. L'été, les habitants auront à leur disposition des protections solaires orientables et des ouvrants sur les vitrages. Les bâtiments, isolés par l'extérieur, seront raccordés à une chaufferie mixte « bois-gaz » collective. Les plantes auront aussi leur rôle à jouer : sur la toiture, une végétation rase captera les eaux pluviales et régulera la température des bâtiments. L'eau de pluie sera récupérée en pied d'immeubles, dans des fossés plantés, qui limiteront les rejets dans le réseau. W

M. G.