Gironde : Le taux d’occupation des parkings des plages de Lacanau, Lège-Cap-Ferret, Le Porge et Carcans diffusé en temps réel cet été

SUR LA ROUTE VERS LA MER Le GIP Littoral a fait appel à l’entreprise Alyce qui a mis au point un dispositif fiable de comptage des véhicules pour mieux gérer les flux d’estivants

Elsa Provenzano
— 
Les véhicules garés sur les parkings des plages et à leurs abords seront comptés via un système de caméras.
Les véhicules garés sur les parkings des plages et à leurs abords seront comptés via un système de caméras. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • En Gironde, un dispositif inédit d’information en temps réel sur le taux d’occupation des parkings des plages de quatre villes (Lacanau, Lège-Cap-Ferret, Le Porge et Carcans) est déployé cet été.
  • Il a été expérimenté avec succès sur trois villes côtières l’été dernier par l’opérateur Alyce, en lien avec le GIP Littoral.
  • Il doit permettre d’éviter la dizaine de jours de saturation de certains sites sur la saison estivale.

« Comment éviter que les gens ne s’engouffrent sur des routes très chargées et se retrouvent à s’énerver de ne pas trouver de places près des plages ? » résume Benoît Berthe, directeur Innovation chez Alyce, une entreprise spécialisée dans la collecte de données sur la mobilité. Après une expérimentation à l’été 2021 sur trois villes, Lacanau, Lège-Cap-Ferret et Le Porge, le dispositif de comptage d’Alyce qui permet de donner une information en temps réel sur le taux d’occupation des parkings à proximité des plages est déployé cet été, en incluant la ville de Carcans. C’est le premier dispositif du genre déployé en France par Alyce.

Cela fait un moment que le groupement d’intérêt public (GIP) Littoral planche sur les solutions pour mieux informer les estivants sur la fréquentation des plages et éviter la dizaine de jours de saturation enregistrée sur certains sites, à chaque saison. Dès 2015, des enquêtes sur les déplacements ont été lancées et des tentatives pour compter les plagistes ont été mises en place, dans le but d’établir des modèles prédictifs (via des capteurs relevant les ondes wifi des portables ou des drones). En 2017, dix millions de visiteurs sont recensés sur les plages au niveau régional. « Cela donne une idée du poids dans l’offre touristique dans notre région », pointe Elise Couturier, directrice adjointe du GIP Littoral. Depuis cinq ans, la fréquentation s’accroît : l’outil développé par Alyce permettra de voir si elle se stabilise à un moment.

« Une technologie basée sur des caméras »

La solution technologique proposée par Alyce est présentée comme un outil à la disposition des collectivités. « On a proposé une technologie basée sur des caméras avec un module d’analyse d’intelligence artificielle qui permet de compter tous les objets qui vont rentrer et sortir des parkings », explique Benoît Berthe. Dans beaucoup de parkings, notamment souterrains, un système de boîtiers dans les sols permet de détecter les véhicules qui entrent. Ce dispositif n’était pas envisageable à cause du sable mais aussi parce que les places dans les parkings des plages ne sont pas toujours bien définies. « On risquait aussi d’avoir des résultats faux, car on sait que les visiteurs se garent parfois en amont, sur les bas-côtés, poursuit le directeur innovation d’Alyce. Les caméras comptent tout ce qui rentre dans la zone, sachant qu’elles peuvent être positionnées en amont, sur les routes d’accès ».

Des vignettes interactives (widgets) vont être activées à partir de ce jeudi, pour le début des vacances scolaires, sur les sites Internet des communes participantes, celui du GIP et leurs réseaux sociaux. « A Lège-Cap-Ferret, cela a été l’une des pages les plus consultées sur l’été 2021 », souligne Elise Couturier. « On a affiné les widgets, et ajouté des indications sur les places disponibles en fonction des pics d’affluence, précise Benoît Berthe. On va pouvoir comparer les mesures en temps réel avec des calculs prédictifs basés sur les années passées ». Ils prennent en compte la météo, la saison et le jour de la semaine.

D’autres villes en Gironde et ailleurs pourraient être rapidement intéressées par cette solution de comptage inédite.