Bordeaux : Jardin de l’Ars, pont de la Palombe, halle Gattebourse… Euratlantique dévoile de nouveaux lieux de vie

URBANISME Le projet urbanistique Euratlantique à Bordeaux accélère sur ses aménagements en vue d’accueillir « le gros de la première vague d’habitants » qui arrive cette année

Mickaël Bosredon
— 
Vue du quartier Euratlantique à Bordeaux avec notamment la place Armagnac
Vue du quartier Euratlantique à Bordeaux avec notamment la place Armagnac — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Le jardin de l’Ars sera inauguré samedi.
  • Le pont de la Palombe ouvrira le 4 juillet.
  • La place Armagnac doit être terminée avant l’automne.

Une année charnière pour Euratlantique. Douze ans après la création de l’EPA (établissement public d’aménagement) sur cet immense secteur de 738 ha autour de la gare et jusqu’à la rive droite de Bordeaux, Euratlantique va voir en 2022 « le gros de la première vague des habitants arriver » annonce Alexandre Villatte, directeur général adjoint des opérations, même si le territoire accueille déjà quelques résidents.

A terme, c’est-à-dire dans une dizaine d’années, l’opération doit accueillir 50.000 habitants et 30.000 emplois. « C’est beaucoup et à la fois modeste quand on sait que le département de la Gironde gagne 20.000 habitants par an dont 10.000 pour la métropole bordelaise », analyse le nouveau président de l’EPA, le maire de Bègles Clément Rossignol-Puech. Plusieurs lieux ou ouvrages emblématiques vont être livrés prochainement pour accompagner l’arrivée des habitants. 20 Minutes vous en fait découvrir cinq.

La place d’Armagnac

Construction de la place Armagnac dans le quartier Euratlantique à Bordeaux
Construction de la place Armagnac dans le quartier Euratlantique à Bordeaux - Mickaël Bosredon/20 Minutes

« Euratlantique c’est 20 à 25 quartiers, dont sept rien que sur la ZAC Saint-Jean autour de la gare » rappelle Alexandre Villatte. « Six d’entre eux sont reliés par la place centrale d’Armagnac qui est en train de se constituer, et dont la première partie sera livrée avant l’automne. Au rez-de-chaussée des bâtiments de cette place, nous installerons vingt à trente commerces de proximité. »

Le jardin de l’Ars

Une partie du jardin de l'Ars dans le quartier Euratlantique à Bordeaux
Une partie du jardin de l'Ars dans le quartier Euratlantique à Bordeaux - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Situé en bord de Garonne près du futur pont Simone-Veil qui doit être livré en 2024, le jardin de l’Ars « va devenir la nouvelle centralité du quartier de l’Ars, et un jardin métropolitain puisque ce sera le plus grand parc du sud de Bordeaux » annonce Valérie Lasek, directrice générale de l’EPA Euratlantique. Une première partie du jardin, d’environ 4 ha, sera inaugurée ce samedi à midi. Mais l’aménagement du jardin vers l’intérieur des terres jusqu’à la halle Gattebourse et le bois de Paillère va se poursuivre, pour permettre la création d’un futur corridor vert jusqu’à Bègles.

« Il y a une grosse innovation technique sur ce jardin, souligne Alexandre Villatte, puisque toute la gestion des eaux pluviales du quartier de l’Ars se fera à ciel ouvert. Il n’y aura pas de tuyaux dans tout le quartier. Et cette eau pluviale va venir se déverser dans le parc. C’est très rare d’avoir ce genre de démarche au niveau d’un quartier entier, car cela veut dire que tout le nivellement est calé au centimètre près pour que les eaux pluviales s’écoulent dans ce jardin. »

La halle Gattebourse

La halle Gattebourse dans le quartier Euratlantique à Bordeaux
La halle Gattebourse dans le quartier Euratlantique à Bordeaux - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Il s’agit d’un magnifique bâtiment du XIXe siècle, tout en longueur, situé au milieu du jardin de l’Ars. Il accueille encore des ateliers de stockage de la SNCF, et un peu de personnel. « Il faut que la SNCF regroupe ses équipes dans ses locaux d’Amédée sud pour libérer cette emprise » indique la directrice de l’EPA, qui attend avec impatience de pouvoir récupérer le bâtiment afin de plancher sur son futur aménagement. « Il faut que cette halle monumentale devienne un élément phare du jardin de l’Ars, annonce-t-elle. Beaucoup de projets sont à l’étude, notamment de la part d’investisseurs privés, en lien avec la ville et la métropole. »

Valérie Lasek confirme que « la piste d’un musée ou d’un lieu culturel reste ouverte ». « Cela prendrait tout son sens d’accueillir un élément d’attractivité culturelle sur ce quartier. » La surface de la halle représente 3.000 m2 au sol, et presque 4.000 m2 de surface exploitable avec les mezzanines.

Le pont de la Palombe

Le futur pont de la palombe reliera en 2020 les quartiers Armagnac et Amédée Saint-Germain sur le secteur Euratlantique à Bordeaux
Le futur pont de la palombe reliera en 2020 les quartiers Armagnac et Amédée Saint-Germain sur le secteur Euratlantique à Bordeaux - Marc Mimran Architecte

Ce nouvel ouvrage d’art de 200 mètres de long et 20 mètres de large, permettra de franchir les voies ferrées au sud de la gare Saint-Jean, et de relier les quartiers de Saint-Jean Belcier et Sacré-Cœur par le nouveau quartier Amédée Saint-Germain. « Nous allons l’ouvrir à la circulation le 4 juillet, annonce Valérie Lasek, ce qui va permettre de désaturer le secteur de la gare et pour la métropole de développer une offre de bus. » Un événement inaugural réunira les habitants des quartiers dès le 30 juin au soir, « avec le chœur de l’opéra de Bordeaux qui effectuera une balade chantée sur le pont ». L’inauguration officielle aura lieu le 1er juillet.

L’ancienne halle du tri postal

Chantier de réhabilitation de l'ancien tri postal
Chantier de réhabilitation de l'ancien tri postal - Mickaël Bosredon/20 Minutes

L’imposant bâtiment est en train d’être découpé, seule une partie étant conservée. « Un hôtel va prendre place au-dessus du tri postal, il y aura un immeuble de logements sociaux d’Aquitanis avec un mur d’escalade à l’intérieur pour apporter une offre de sport dans le secteur, et on est en train de revoir la programmation pour le troisième lot » annonce Alexandre Villatte.