Les loisirs nautiques déconseillés pendant les prochaines 24 heures sur la façade Atlantique

SECURITE Samedi, environ 80 opérations ont été menées par les autorités maritimes pour porter secours à des plaisanciers en difficulté

E.P.
— 
Illustration de loisirs nautiques.
Illustration de loisirs nautiques. — UGO AMEZ/SIPA

Ce samedi, les centres opérationnels de surveillance et de sauvetage de la façade Atlantique ont été très sollicités par des plaisanciers en difficulté, surpris par la dégradation des conditions météorologiques en  mer, donnant lieu à plus de 80 interventions.

Ce dimanche, elle déconseille les sorties en mer pour au moins les prochaines 24 heures « face à la violence et la soudaineté des phénomènes météorologiques en cours, provoqués par la rencontre de masses d’air chaud sur la terre et froid venant de l’océan​ », explique-t-elle dans un communiqué.

La météo à surveiller

Les autorités maritimes ont dû gérer « des ruptures de mouillages, des avaries de propulsion nécessitant des remorquages ou une assistance, ou encore la mise en œuvre de moyens de sauvetage occasionnant plusieurs hélitreuillages », précise la préfecture maritime qui souligne l’ampleur des moyens mis en œuvre. Aucune victime n’est à déplorer sur ce secteur. Ces opérations se sont déroulées sur tout le littoral, des côtes bretonnes aux Charentes, à la Gironde, «y compris la zone espagnole du Golfe de Gascogne».

Elle rappelle aux plaisanciers et pratiquants de loisirs nautiques l’importance de bien consulter les bulletins météo et en particulier la météo marine. Samedi, un kitesurfeur est décédé après avoir été poussé par le vent dans la vitrine d'un restaurant dans le Calvados.