L'Unesco et le bordeaux n'invitent pas à la modération

— 

« Deux jours pour découvrir les grands crus. » Une proposition plutôt

alléchante de la part des offices de tourisme de Bordeaux, Saint-Emilion, Cussac et Blaye. Les communes ont voulu créer un nouveau « produit » touristique autour du vin, avec pour fil conducteur le prestigieux label Unesco. Découverte des cépages au coeur des propriétés viticoles, déjeuner avec les vignerons ... Entre deux verres, les visites de sites classés et une balade en péniche sur l'estuaire devraient donner l'eau à la bouche aux « oenotouristes ». Le circuit, organisé sur deux jours chaque jeudi et vendredi, passera par les forts Vauban, Bordeaux et Saint-Emilion. Pas besoin d'être rodé pour apprécier les saveurs des grands crus ou la richesse du patrimoine. « On a voulu proposer un circuit compréhensible et accessible, absolument pas savant », précise le président de l'office de tourisme de Bordeaux, Stéphan Delaux. Selon lui, il ne faut pas non plus s'inquiéter pour le label Unesco, que la ville de Bordeaux pourrait perdre à cause du projet de pont Bacalan-Bastide. Alors que la commission Unesco doit rendre son verdict ce mois-ci, il se dit « très confiant sur le fait que Bordeaux mérite pleinement le label ». W

Delphine Legouté

Jusqu'au 3 septembre. 170 euros, déjeuners et transports compris. Réservations au 05 56 00 66 24 ou sur www.bordeaux-tourisme.com.