L'interpellation de Floirac fait réagir profs et parents

— 

Le rassemblement avait lieu devant le commissariat de Cenon, hier.
Le rassemblement avait lieu devant le commissariat de Cenon, hier. — C. BLUMBERG / 20 MINUTES

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées devant le commissariat

de Cenon, hier matin,

à l'appel du SNUIpp-FSU. Des parents et enseignants, scandalisés par l'interpellation le 19 mai, à la sortie de l'école de Floirac, de deux cousins de 6 et 10 ans, soupçonnés de vol de vélos. « Ces enfants n'étaient pas des criminels et on ne souhaite pas qu'une chose pareille arrive aux nôtres », s'est indignée une mère de famille. Des représentants des syndicats de police ont exprimé leur soutien aux policiers impliqués. « On peut comprendre que les parents d'élèves soient inquiets [...], mais c'est la politique actuelle du chiffre qui fait qu'il peut y avoir des dérapages », a affirmé Aymed Korbosli, secrétaire régional de l'Unsa-police. Le SNUIpp-FSU a appellé à un autre rassemblement, demain à 18 h, devant l'hôtel de police de Bordeaux. W

(avec AFP)