Créon touchée par la grêle

— 

L'orage de lundi a aggravé le bilan, déjà lourd, pour la filière viticole.

Les violents orages de la semaine dernière avaient déjà ravagé une partie des pieds de vigne dans l'Entre-Deux-Mers, compromettant sérieusement les récoltes à venir. La deuxième vague orageuse du début de semaine a cette fois-ci touché le Créonnais, avec des grêlons de plus de 3 cm de diamètre. « Une taille surprenante, selon Météo France, même si statistiquement la grêle est plus fréquente en mai. » Les pompiers n'ont pas eu à intervenir, mais les conséquences économiques risquent d'être désastreuses. Selon le maire de Créon, « de fortes craintes de cessation définitive d'activité pèsent aujourd'hui sur un certain nombre d'exploitations car la majorité n'a pas pu s'assurer contre le risque de grêle. » Martine Faure (PS), députée de Gironde, Jean-Marie Darmian, maire socialiste de Créon et la chambre d'agriculture ont donc demandé au ministère de venir en aide à la filière. Une accalmie devrait préserver la région des orages dans les jours à venir. W

D. L. Lire aussi p. 6