Gironde: Coup de froid sur les vignes, les viticulteurs sur le qui-vive

GEL Des températures négatives sont encore annoncées pour les deux prochaines nuits

E.P.
L'an dernier le gel avait déjà abîmé des parcelles de vignes dans le Bordelais.
L'an dernier le gel avait déjà abîmé des parcelles de vignes dans le Bordelais. — UGO AMEZ/SIPA

Dans la nuit de samedi à dimanche, la température est descendue à -5,7 ° aux Salles de Castillon, près de Saint Emilion et à -3,3 ° à Margaux, en Gironde. Les vignerons qui ont l’habitude de gérer des épisodes de gel à cette période, chaque année, étaient mobilisés pour limiter les dégâts dans les vignes.

Pour éviter que leurs précieux plants ne gèlent, ils ont mené des opérations de brûlage et ont pu avoir recours à des éoliennes ou des tours à vent. En Gironde, les secteurs de Saint-Emilion, de l’Entre-deux-mers et du Sud-Gironde sont les plus touchés même si « la végétation n’était pas aussi avancée que l’année dernière », précise l’interprofession des vins de Bordeaux qui estime qu'il est trop tôt pour faire un premier bilan. 


« L’épisode de gel a particulièrement touché la vallée de la Garonne, les Charentes, la Dordogne, jusqu’aux Pyrénées-Atlantiques avec des températures qui sont descendues à -2 et -3 degrés », a expliqué à l’AFP Jérôme Despey, secrétaire général adjoint de la FNSEA. Des températures négatives sont encore annoncées pour les deux prochaines nuits donc les viticulteurs et arboriculteurs vont rester vigilants. En 2021, la température était descendue à -6°, occasionnant des pertes de récolte importantes.