La chaleur s'échappe en Technicolor

Marion Guillot

— 

Il vaut mieux avoir un toit bleu ou vert que jaune ou rouge.

La carte thermographique de la CUB*, mise en ligne aujourd'hui, permet de mesurer la qualité de l'isolation de son logement. Sa précision est stupéfiante : en quelques clics, il est possible de se rendre à l'adresse de son choix. En mode « détaillé », on peut même distinguer des différences de température entre les pièces d'une même maison...

Le système a néanmoins ses limites : seul le toit des bâtiments est visible, les clichés ayant été réalisés à mille mètres d'altitude, en avion, en février. Quant à la couleur bleue, elle est ambiguë : elle peut aussi bien indiquer une très bonne isolation qu'un bâtiment inoccupé ou non chauffé. Pour la CUB, qui a investi près de 300 000 euros, le but est avant tout pédagogique : « Chacun peut aller voir chez lui et constater la déperdition de chaleur par sa toiture », résume Laure Curval (Verts), vice-présidente de la CUB chargée de la maîtrise de l'énergie et de la Haute Qualité Environnementale. A chacun, ensuite, de prendre des mesures pour améliorer son isolation. Avec cet outil, la CUB espère « déclencher un passage à l'acte ». L'exemple de Dunkerque, qui a mené la même expérience, est encourageant : « Des progrès significatifs ont été constatés », indique l'élue. Les magasins de bricolage du secteur auraient vu leurs ventes augmenter de 300 % après la mise en ligne de la carte thermique. Pour l'heure, la CUB n'envisage pas d'aide financière spécifique. « Il existe déjà les crédits d'impôts, les éco-prêts à taux zéro et les aides du conseil régional sur le photovoltaïque », rappelle Laure Curval. Des conseils gratuits sont également dispensés dans les cinq Points info énergie** de l'agglo. W

* http://cartethermolacub.fr/cub_thermo/flash.

** Adresses sur www.ademe.fr/aquitaine.